+229 96 93 12 78

Sadaka

Conserver la partie initiatrice et donner ses bénéfices en charité

43

La Sadaka, est, dans le droit Islamique, une donation faite à perpétué par un particulier à une oeuvre d’utilité publique, pieuse ou charitable. Le bien donné en usufruit est alors placé sous séquestre et devient inaliénable.

Si la Zakât est obligatoire pour tout musulman solvable, le Sadaka, dont la possibilité n’est évidemment offert qu’aux seuls possédants, est facultatif. Il procède en tout cas, dans le droit traditionnel, du même esprit de subordination de l’usage de la propriété privée au bien d’une organisation charitable (Coran, v. 92, s. 3).

En d’autre termes, la Sadaka ou aumône continue dont les récompenses, l’utilité et les effets qui en découlent augment durant la vie du donateur et continue après sa mort; ses bénéfices étant distribués chaque année (fond de roulement).

Un des premiers Sadaka, a été fait par Omar Ibn Al Khattâb (compagnon du Prophète) qui est venu voir un jour le Prophète en disant : « Oh! Prophète de Dieu, j’ai gagné à Khaybar des richesses comme je n’en ai jamais gagné auparavant. Que veux-tu que j’en fasse? » Le Prophète d’Allah (SWS) dit : « Si tu le veux, tu peux conserver la partie initiatrice et donner ses bénéfices en charité de telle sorte que cette partie initiatrice ne puisse être vendue, achetée, donnée en cadeau ou léguée. »

Nos projets

Un geste d’amour...

Pour les personnes démunies, les nécessiteux, les voyageurs indigent.

Faire un don